English version

Blog

De 7 à 77 ans (et même avant et après !!)

 

     Jupe Bambou ceinture   Jupe Bambou entière   Jupe Bambou ourlet

 

La jupe Bambou est plutôt simple et rapide à réaliser mais sa ceinture élastiquée et les ourlets au point fantaisie ajoutent de petits détails pour l'adapter à vos envies. De plus, les explications données sont adaptables pour enfant ou adulte. Ainsi, vous pourrez réaliser des versions mère-fille en quelques heures seulement...

 

Fournitures :

→ Le métrage de tissu dépendra complètement de la jupe que vous souhaitez, et en particulier de sa longueur. Nous vous conseillons de tracer d'abord le patron pour mesurer facilement la longueur nécessaire.

→ Une bobine de fil élastique à coudre.

→ En option : papier pour tracer votre patron (grandes feuilles de calque, nappe en papier...) ; (il est bien-sur possible de couper directement votre tissu mais attention à bien lire les explications pour ne pas risquer de le gâcher.)

 

Tissus conseillés : les mêmes que pour la version 2 du pantalon Bambou : coton léger à moyen, lin, double gaze.

 

Les explications sont valables pour toutes tailles enfant ou adulte.

 

 

Tout d'abord, un peu de calcul pour pouvoir tracer le patron :

1. Commencez par mesurer votre tour de hanche (au plus large) et ajouter 8 cm.

Pour ma version, tour de hanche= 100 cm.

100 + 8 = 108 cm

Pour obtenir la mesure de la pièce que nous couperons dans le tissu, il convient de diviser la mesure obtenue par 2 : ici, 108/2 = 54 cm

 

2. Mesurez ensuite la longueur que vous souhaitez pour votre jupe depuis la taille (approximativement le nombril). → Vous pouvez réaliser une jupe mini, midi ou maxi selon vos envies.

Je souhaite que ma version arrive à mi-cuisse, j'ai donc pris 43 cm de longueur.

 

3. Pour obtenir une jupe droite, il suffit d'ajouter les marges de couture de 7 mm en haut et en bas pour les ourlets et 1 cm sur chacun des côtés.

 

4. Sur votre papier, tracez un rectangle de la largeur obtenue d'après votre tour de hanche et de longueur souhaitée :

Pour ma version, 54 cm de largeur et 43 cm de longueur.

 

5. Dans votre tissu, découpez deux rectangles correspondants aux dimensions finales obtenues. 

 

Formule patron jupe Bambou

 

Montage:

 

6. Surfilez ou surjetez tous les bords des rectangles.

 

7. Épinglez les deux morceaux endroit contre endroit et piquez les longueurs (les côtés de la jupe). Vous obtenez une sorte de tube. Ouvrez les coutures au fer.

 

8. Réalisez des piqûres d'environ 9 cm pour maintenir ouverts les bords hauts des coutures de la ceinture (visibles sur le dessin étape 10).

 

9. Pour réaliser les ourlets, repliez le haut du tube sur 7 mm vers l’intérieur et marquer l'ourlet au fer. (Pour vous aider, vous pouvez tracer de petits repères sur l'intérieur à 1,4 cm du bord, tout autour, pour mieux visualiser l'endroit où votre tissu devra arriver).

 

10. Réglez votre machine sur le point de feston ou sur un point décoratif et piquez l'ourlet à 5 mm du bord.

 

 

Point de feston : Point de feston

 

Les coutures intérieures en haut de votre jupe devront ressembler à ça 

(si vous avez utilisé un point de feston) →     

 Jupe Bambou ourlet feston

 

11. Réalisez l'ourlet bas de la jupe de la même façon (mais sans avoir besoin des piqûres de maintien pour ouvrir les coutures.)

 

12. Il ne reste plus qu'à réaliser les fronces pour terminer la ceinture. Attention à les réaliser sur le haut de la jupe, là où les coutures côtés sont maintenues ouvertes par des piqûres  

Pour celles qui ont déjà réalisé le pantalon Bambou, on reprend ici les instructions de montage pour la ceinture de la version 2.

 

Réglez votre machine pour faire les fronces élastiquées : n'hésitez pas à tester le réglage sur des chutes de tissu. Nous vous conseillons de réglez la longueur du point à 4 et de coudre avec un fils normal.

 

Embobinez à la main votre cannette de fil élastique en tirant légèrement, il ne doit pas être lâche. Remettez-la dans son porte cannette et testez la tension en tirant sur le fil élastique : il doit avoir une certaine résistance mais ne doit pas être bloqué.

 

13. Sur l'endroit, piquez une première ligne à 1,5 cm du bord et n'oubliez pas de sécuriser les début et fin de la couture par quelques points arrière. Le tissu devant l'aiguille doit rester bien à plat mais ne tirez pas trop non plus surle tissu derrière l'aiguille pour ne pas déformer les points déjà piqués.

 

A la fin de la couture, sans couper les fils, baissez l'aiguille dans le tissu et réalisez quelques points perpendiculairement à la ligne que vous venez de piquer pour arriver au point de départ de la prochaine ligne.

 

14. Positionnez le tissu en alignant le côté du pied presseur à la ligne de couture que vous venez d'effectuer (à 1 cm de la première, il faudra peut-être régler votre aiguille vers la gauche). Sécurisez de nouveau les début et fin de chaque couture. 

 

15. Continuez ainsi jusqu'à obtenir 7 lignes de piqûre. Nouez les fils en début et fin.

 

Vu de côté de votre jupe → Ceinture haut jupe Bambou

 

16. Repassez soigneusement le corps de la jupe mais jamais la ceinture. Les fils élastiques étant généralement en plastique, la chaleur risquerait de les abîmer.

 

 

BRAVO ! Vous avez terminé !!! 


Commentaires

Identifiez-vous ou créez un compte pour être le premier à laisser un commentaire!



Confortable et stylé en toutes occasions.

 

Nous avons pensé le pantalon Bambou pour que chaque enfant aime le porter. Avec sa taille haute et ses jambes larges, il s'adapte à toutes les situations et tous les styles. Filles et garçons apprécieront de pouvoir bouger en toute liberté !

Les empiècements de la version 1 apportent une touche d'originalité discrète ; ou moins discrète si vous décidez de mixer différents tissus ou d'ajouter des surpiqûres décoratives...

Les fronces à la ceinture et aux chevilles de la version 2 féminisent cette version dont le style variera en fonction du tissu pour un esprit sarouel décontracté, retour de vacances ou encore 1001 nuits.

 

Pénélope et Léontine

 

L'adorable Pénélope porte le pantalon version 2 cousu dans un coton léger bleu foncé.

 

La craquante Léontine porte le pantalon version 1 avec empiècement discret dans un coton de poids moyen rose à fleurs blanches. 

 

Cliquez-ici pour voir le patron


Commentaires

Identifiez-vous ou créez un compte pour être le premier à laisser un commentaire!


Le basique de la garde-robe de toutes les petites filles.

 

Intemporelle et adaptable à chaque saison en fonction des tissus cousus, cette robe trapèze accompagnera les fillettes toute l'année. Sa coupe évasée et sa longueur aux genoux permettent de ne pas entraver les mouvements pour que votre enfant puisse continuer à jouer, sauter, courir, danser. Les poches de la version 2 ajoutent un détail toujours apprécié pour cacher de petits secrets.

 

Enfin, la robe étant entièrement réversible, votre enfant pourra lui-même choisir de quel côté il souhaitera l'enfiler. Vous pouvez bien-sur mixer ensemble les versions pour enrichir encore vos créations.

Acacia photo 1 Acacia photo 2 Acacia photo 3

Notre petit modèle porte la version 1 avec une fente au dos fermée par un ruban, des pressions pour fermer les bretelles et des poches.

 

Cliquez-ici pour voir le patron


Commentaires

Identifiez-vous ou créez un compte pour être le premier à laisser un commentaire!


La grille « Prenez Vos Notes ! » rassemble trois idées pour vous aider à garder une trace de vos projets : la mercerie, les accessoires pour la confection du vêtement et les réglages de votre machine à coudre. 

A télécharger ici!

 

Vous vous apercevrez en effet, que la réussite de votre projet est basée sur le bon choix du tissu. C'est le premier pas pour réussir. Les tissus différents ont des besoins différents de manipulation, de fil et d'aiguilles. De plus, certains peuvent nécessiter un renforcement ou un soutien. 

 

 

 

La première partie

 

Grille - partie 1

 

La première partie est faite pour vous aider à définir les fournitures dont vous allez avoir besoin pour créer votre vêtement. Vous détaillez tout ce que vous avez déjà et ce dont vous avez besoin en mercerie. Commencez par les tissus proposés sur le patron. Nous vous conseillons en termes de matière mais aussi de poids du tissu, de fluidité ou de drapé.

La notion de drapé peut sembler un peu vague pour un débutant en couture mais généralement, pour les tissus tissés, il s'agit de la densité du tissage (dans les tricots, pensez à l'épaisseur ou au volume du fil). Plus le tissage d'un tissu est serré, plus il comporte de fils et plus il devient rigide en comparaison à un tissu tissé de manière lâche qui se compose de moins de fils et est donc plus fluide. Une aiguille passe facilement à travers un tissu lâche et les fronces sont créées sans effort pour donner aux vêtements un look plus décontracté. Une aiguille plus résistante est nécessaire pour passer au travers d'un tissu tissé serré et il est difficile de froncer ce type de tissu qui convient mieux aux plissés ou à des lignes plus formelles. Par exemple, notre patron du pantalon Bambou est conçu pour le confort et la liberté de mouvement. Nous vous recommandons donc un tissu léger à moyen. Un tissu à tissage dense altérerait le design et le résultat ressemblerait plus à un sac ou un pantalon de clown (ce qui est bien si c'est l'effet que vous cherchez). Cet exemple montre également qu'avec un même patron de couture, vous pouvez vous retrouver avec un vêtement dans une large gamme de styles.

 

Attention toutefois, tous les cotons ne sont pas les mêmes, méfiez-vous des étoffes en coton pour faire du quilting ! (très agréables à travailler et super mignonnes dans la mercerie – il vous suffit seulement de trouver un projet qui va avec!). Pour éviter des résultats cousus maison au lieu de cousus main, mieux vaut penser à trouver le bon tissu pour votre projet, réfléchir à son drapé.

Cela étant dit, ne restez pas limités à nos suggestions (tout en veillant à respecter les caractéristiques du tissu nécessaire pour le projet) ainsi, avec un seul et même patron de couture vous pourrez obtenir un vêtement aux styles très variés ! Libérez votre côté créatif !

 

Le ou les tissus : Vous les décrivez en termes de matière, de laize (largeur du tissu entre les lisières) de poids ou de drapé (léger, fluide, moyen…), de motifs (liberty, rayé) et de couleurs. N'oubliez pas le tissu de doublure s'il est nécessaire.

 

Fils : Ici il faut réfléchir au tissu mais aussi aux étapes à venir. Par exemple, pour assembler un vêtement on choisit un fil assorti (ou très légèrement plus foncé) mais on peux aussi choisir de surpiquer dans une couleur contrastante pour faire ressortir des éléments différents. Là encore, allez-vous surpiquer avec un fil spécial topstitch ou simplement doubler votre fil ? Est-ce que vous aurez besoin d'un fil élastique ? Souhaitez-vous ajouter des points fantaisie sur le surpiqûre d'un col avec un fil métallisé…? 

Nous vous conseillons de ne pas trop charger votre ouvrage avec beaucoup de détails différents – parfois moins c'est mieux !

Soutien : Dans la confection d'un vêtement, il y a fréquemment besoin d'un renforcement permanent du tissu pour qu'il ne baille pas, ou ne se déchire pas (boutonnières...). Il y a aussi des éléments du vêtement où il faut une tenue un peu plus rigide (les cols…). Là, vous devrez penser au poids du thermocollant (léger ou moyen).

Si vous souhaitez broder ou faire un appliqué sur votre ouvrage, il faut du stabilisateur (à déchirer, soluble, à couper, même en spray...) pour renforcer l'envers du tissu temporairement.

 

Élastique : Vous noterez le type d'élastique (tressé, tissé, tricoté, côtelé…) et sa largeur. En général, elles sont spécifiées sur le patron. À noter : la laminette et le lastin sont aussi utilisés pour soutenir les endroits comme les épaules pour les tissus extensibles comme le jersey.

 

Fournitures : Fermeture éclair - séparable ? Quelle longueur? Boutons, combien ? Adaptés à l’âge ? Ruban – assorti/contrastant ? Quelle longueur ? etc.

 

Quand vous avez rempli cette section vous aurez une très bonne image du vêtement terminé. Vous aurez considéré beaucoup d'options pour personnaliser votre projet et en aurez probablement éliminé certaines aussi. Allez, vous pourrez refaire une autre version de ce vêtement plus tard ;)

 

 

 

 

La deuxième partie

 

Grille - partie 2

 

La deuxième partie fait réfléchir aux accessoires de votre machine à coudre : les aiguilles, les pieds de biche et les canettes.

 

Les aiguilles : la grosseur et le type d'aiguilles sont déterminés par la famille de tissus (aiguilles Universelles, Spéciales Stretch, Spéciales Jeans, Cuir…). En règle générale, plus votre tissu sera épais, plus il faudra choisir une aiguille avec un numéro élevé. Or, rien ne vous empêche d'ajouter différentes matières (patch en cuir, dentelle…) mais n'oubliez pas d'adapter vos aiguilles en termes de taille et de technique.

 

Les pieds de biche : la considération à prendre en compte, c'est la technique utilisée, notamment la fermeture à glissière, la boutonnière ou l'ourlet roulotté. Le marché des accessoires pour la couture explose ces dernières années alors on peut trouver un énorme choix de pieds presseurs spécialisés pour des finitions très professionnelles (et pour prendre encore plus de plaisir à coudre ;)) - il en existe aussi pour surjeteuse !

 

Canettes : devrez-vous en prévoir pour le fil élastique si vous pensez faire des fronces élastiquées ou en couleur contrastante pour les surpiqûres... Il est plus facile de prévoir quelques canettes vides plutôt que de devoir les débobiner.

 

Cette section vous oblige à réfléchir à la mise en œuvre du processus de construction. C'est aussi une bonne opportunité pour revoir et vous entraîner aux techniques nécessaires pour lesquelles vous vous sentez moins en confiance avant de commencer, ce qui est toujours un bon entraînement.

 

La troisième partie

 

Grille - partie 3

 

Pour la partie finale, nous vous avons listé tous les points et techniques dont vous aurez besoin. Elle se complétera à partir de vos échantillons : testez l'aiguille et les fils sur des chutes de votre tissu et notez en premier, le bon réglage pour une couture droite. Puis, vous vous entraînerez à tester les différents points utilisés dans la confection du vêtement. Si vous devez serrer ou desserrer la vis du porte-canette, servez-vous de l'image d'un cadran de montre pour noter les positions avant et après (moins le quart, et dix...). Vous pouvez aussi, bien sûr, ajouter d'autres points selon votre machine à coudre/vos compétences.

 

Voila ! Tout le travail préparatoire est fait et vous ne jouez plus aux devinettes. Vous êtes prêts pour créer en toute confiance !

 

Bonne couture et n'hésitez pas à nous laisser un commentaire !

 


Commentaires

Identifiez-vous ou créez un compte pour être le premier à laisser un commentaire!